28 Mai

C’est le moment de renégocier le crédit sur votre maison à Cognac !

Encore quelques baisses de taux en mai, pour la 2e ou 3e fois depuis janvier pour certaines banques ! C’est le moment de renégocier le crédit sur votre maison à Cognac. Les Français le font. Pourquoi pas vous ?

Des baisses de taux vertigineuses
En mai, on constate à nouveau des baisses de taux, allant de 0,05 % à 0,20 %, mais concernant essentiellement les banques qui n’avaient pas diminué leurs taux en avril… Toutefois, certaines banques en sont tout de même à leur 2e ou 3e baisse de taux depuis le début de l’année, pour un total de 0,30 % de recul ! En moyenne, les banques ont baissé leur taux de 0,15 % depuis le début de l’année, ce qui est significatif pour les emprunteurs…

Par exemple : une grande banque nationale prêtait au mieux à 1,25 % sur 20 ans en janvier, contre 0,95 % en mai, hors négociation supplémentaire, soit une baisse de 0,30 % en 5 mois. Pour un crédit de 200 000 €, la mensualité est passée de 942,3 € à 915,3 € et le coût total du crédit de 26 144 € à 19 680 €, soit un gain de près de 6 500 € en seulement 5 mois.

Les taux de crédit immobilier atteignent en moyenne 1,25 % sur 15 ans, 1,45 % sur 20 ans et 1,65 % sur 25 ans, avec des taux records négociés pour les meilleurs profils à 0,6 % sur 15 ans, 0,85 % sur 20 ans et 1,1 % sur 25 ans.
« Actuellement, plus que jamais, on constate à quel point les taux proposés par nos partenaires bancaires sont un élément clé dans leur stratégie de conquête de nouveaux clients… Une banque nationale, avec des taux au-dessus du marché vient de les baisser, mais uniquement pour les clients à hauts revenus, une autre les a encore diminués sur toutes les durées, mais uniquement pour les clients avec de l’apport. Si les taux sont au plus bas, les banques restent sélectives, car elles veillent à leur rentabilité, nécessairement plus faible sur le crédit immobilier uniquement quand elles prêtent à moins de 0,5 % ou 1 % ! », analyse Sandrine Allonier, porte-parole de Vousfinancer.

O.D. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée