27 Juil

Comment limiter la propagation d’un incendie dans votre appartement à Cognac ?

Profitant des taux bas, vous venez d’acheter un appartement à Cognac ? Question sécurité incendie, il y a des règles à respecter en copropriété. Les connaissez-vous ? Les incendies intervenus dans les immeubles à Marseille ou encore à Paris, il y a quelques semaines, et qui ont entraîné le décès de nombreuses personnes rappellent à quel point les incendies sont dangereux, souvent mortels, et à quel point il faut être vigilant dans les copropriétés. Vous souhaitez vous sentir en sécurité dans votre nouvel appartement à Cognac ? Dormir sur vos deux oreilles ? Et si nous faisions un point sur les éléments qui permettent d’éviter ou de ralentir la propagation d’un incendie au sein d’une copropriété ?

Plan d’évacuation et registre de sécurité
Les plans indiquant les sorties permettant d’évacuer plus rapidement les lieux doivent être affichés dans tous les immeubles et dans 4 endroits précis : le hall, au niveau des sorties de secours, à chaque niveau de parking et un en haut de la rampe de sortie. Afin de pouvoir vérifier les dates de contrôles des équipements d’une copropriété, un registre de sécurité a été instauré en 1986.

« Mais, bien que le registre de sécurité soit obligatoire depuis 33 ans, il existe encore des copropriétés qui ne disposent pas de ce document pourtant nécessaire, observe Jean-François Eon, directeur de Syneval, courtier en syndic. Il est donc primordial de sensibiliser les gestionnaires d’immeubles sur les fondamentaux et de proposer plus de formations techniques à ce sujet.» En réalité, disons-le clairement : même si une copropriété dispose des équipements obligatoires de sécurité cela n’est pas suffisant, il est primordial de veiller à leur bon entretien.

Les blocs autonomes d’éclairage de sécurité
Ces blocs de secours lumineux qui indiquent les sorties sont obligatoires pour les immeubles de plus de 28 mètres de haut et construits après 1986. Toutefois, rien n’interdit d’en installer comme dans des couloirs de caves par exemple ou dans des cages d’escaliers de service. « Pour garantir la sécurité des immeubles, il ne faut pas se limiter aux équipements dits obligatoires ! », reprend Jean-François Eon.

O.D. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée