30 Mar

Comment identifier le bon professionnel pour vendre votre maison à Cognac ?

Les agences immobilières fleurissent sur le territoire – elles sont 30 000 aujourd’hui – et il n’est pas toujours évident d’identifier le bon professionnel. Si 90% des projets immobiliers concrétisés débutent sur internet, force est de constater que le meilleur moyen de trouver son agence reste encore souvent… de passer devant !

Alors, que pensent les Français des agents immobiliers ? Et comment trouver le bon agent immobilier pour vendre ou acheter votre maison à Cognac ? Faisons le point avec Opinion System qui publie, en partenariat avec l’IFOP, la quatrième édition du baromètre annuel de la satisfaction client dans l’immobilier.

« Le niveau de satisfaction globale est stable d’une année sur l’autre alors qu’il était possible d’imaginer une légère dégradation des prestations avec le volume de transactions record de l’année dernière. Cela laisse penser que les agents immobiliers poursuivent un travail de fond pour améliorer leurs services et la relation client. Ils s’adaptent aussi aux nouveaux usages en étant toujours plus nombreux à jouer la carte de la transparence, notamment en acceptant la notation à travers des avis clients contrôlés, une autre façon de faire jouer le fameux bouche-à-oreille », précise Jean-David Lépineux, fondateur d’Opinion System.

La recommandation par un proche arrive juste derrière (20%) démontrant bien la relation de proximité qu’il peut y avoir avec un agent immobilier. Les sites internet d’annonces immobilières (18%) complètent le podium, suivis par ceux des réseaux immobiliers (9%, en hausse de 1 point par rapport à 2018). L’appartenance à l’un de ces réseaux immobiliers reste particulièrement importante dans le choix de 46% des Français, mais c’est bien l’efficacité et la qualité de service qui priment pour 88% d’entre eux, deux chiffres stables par rapport à 2018.

L’étude montre également que la vitrine reste le premier vecteur pour trouver un agent immobilier, juste devant la recommandation de proches. Ce n’est pas pour rien que certains acteurs, dont on disait qu’ils allaient ubériser la profession, commencent eux aussi à ouvrir leurs propres lieux de rencontre physique avec leurs clients.

O.D. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée