28 Sep

Pas de baisse des prix des maisons attendue à Cognac !

Vous avez une maison à vendre à Cognac ? Post confinement, vous êtes inquiet ? Le marché semble se tendre du fait du durcissement des conditions de crédit… Pas d’affolement pour autant : selon les experts, il n’y a pas d’effondrement des prix attendu, même si les différentes alertes actuelles sur les fondamentaux de l’économie laissent augurer de l’entrée du marché immobilier dans une nouvelle ère !

Vers un rééquilibrage du marché …
La volonté du Gouvernement d’éviter autant que faire se peut un re confinement généralisé, l’instauration par l’État de filets de sécurité pour soutenir la situation économique dans le contexte sanitaire actuel et la poursuite d’une politique monétaire accommodante par la Banque Centrale Européenne conduisent à anticiper un marché en phase de stabilisation. Cette période incertaine et inédite qui s’ouvre devant nous, alors même que l’épidémie de coronavirus n’est pas encore maîtrisée, devrait en effet être marquée par l’arrêt de la hausse continue des prix connue depuis cinq ans.

Pour autant, la question d’un possible effondrement tarifaire semble peu probable au sens où la demande, même en passe de se contracter, devrait rester soutenue grâce aux taux d’emprunt toujours favorables qui continueront à offrir des conditions de financement et un pouvoir d’achat exceptionnel aux acquéreurs parvenant à sécuriser leur financement.

À cela s’ajoute le fait que les territoires au marché très tendu consécutif à un excédent de demandes disposent encore d’une certaine marge pour absorber le choc. Au vu de l’ensemble de ces éléments, Meilleurs Agents projette une baisse contenue des prix en France de l’ordre de 1% avec un volume de transactions de 850 000 à 900 000 pour l’année 2021. Par ailleurs, plus la reprise se fera attendre, plus les grandes métropoles (traditionnellement locomotives du marché immobilier hexagonal) seront également exposées. Montpellier et Nice, sont parmi les plus grandes villes où le recul des prix sera le plus fort (-2% à 0% sur les 12 prochains mois) tandis que Lille est la plus à même à résister. Meilleurs Agents prévoit pour la capitale des Flandres une augmentation des prix de +2% à +4% pour les 12 prochains mois !

O.D. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée