2 Mar

Les règles à connaitre pour décrocher un crédit pour l’achat d’un appartement à Cognac !

En 2021, les banques ne souhaitent pas du tout quitter le marché du crédit immobilier, seul point d’entrée pour obtenir de nouveaux clients. En février, les taux de crédit immobilier sont encore une fois orientés à la baisse. Petit à petit, les banques commencent à faire évoluer leurs conditions d’octroi de crédit suite aux précisions apportées par le HCSF dans sa notice du 27 janvier. Une bonne nouvelle ! Faisons le point sur les règles pour obtenir un crédit.

Fin 2019, le HCSF et la Banque de France avaient décidé conjointement de renforcer les critères d’obtention d’un crédit immobilier avec la limite maximale de la durée d’un crédit fixée à 25 ans, un taux d’endettement maximum de 33% et une obligation d’apport personnel fixé à 10% minimum.

Dès 2020, les banques avaient appliqué à la lettre les nouvelles règles, excluant ainsi de nombreux emprunteurs du marché du crédit. Heureusement, mi-décembre, le HCSF a assoupli les conditions d’accès au crédit immobilier :
• La durée maximum d’emprunt est prolongée de deux ans passant ainsi à 27 ans (au lieu de 25 ans).
• Le taux maximum d’endettement passe à 35% (vs 33%)
• Le volume de dérogation à ces restrictions passe à 20% (contre 15%)

« Avec les baisses successives de taux appliquées par les banques, les taux de crédit sont actuellement inférieurs à leur niveau d’il y a un an. Combinés à l’assouplissement des recommandations du Haut conseil de stabilité financière qui permet désormais d’emprunter avec un taux d’endettement à 35 %, ces taux en baisse resolvabilisent les emprunteurs qui peuvent ainsi emprunter près de 10 % de plus qu’il y a un an ! », explique Sandrine Allonier, directrice des études de Vousfinancer.

Ainsi, grâce à la hausse du taux d’endettement, un couple avec 5000 € de revenus peut rembourser chaque mois 100 € de plus (1 750 € de mensualité, contre 1650 € à 33 % d’endettement). Avec des taux passés de 1,70 % sur 25 ans en février 2020 à 1,40 % actuellement – (+ 0,30 % d’assurance), il peut ainsi emprunter 417 000 € assurance incluse contre 380 000 € il y a un an, soit 37 000 € de plus !

C.V. / MySweetProd © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée